Manifeste Réformisme et rénovation La Rochelle

Publié le par Réformisme et rénovation

Le réseau R2 (Reformisme & Renovation), issu de la motion 4, réunissant des militants de toutes tendances, s’engage aujourd’hui dans une nouvelle démarche politique au sein du parti socialiste. Dans un esprit de responsabilité et d’utilité, nous souhaitons travailler à la victoire d’une gauche de gouvernement et favoriser l’unité du parti autour de son identité réformiste.

 Face à l’urgence sociale et aux défis de la mondialisation, une rénovation de notre pensée et de notre pratique est  indispensable. Nous avons besoin de nouveaux outils si nous souhaitons continuer à incarner nos idéaux. Nous avons besoin d’un socialisme pragmatique capable de rénover notre pacte social.

 Nous voulons un socialisme qui ne renonce jamais à son ambition de progrès et de justice sociale tout en prenant ses solutions là où concrètement « ça marche ». Oui à la réforme résolue en prise sur le monde d’aujourd’hui. Oui à un discours de vérité sans lequel nous ne pourrons inventer de nouveaux leviers d’action.

 Notre réformisme veut lier sens des réalités, responsabilité et ambition transformatrice.

 Il ne fait pas le pari d’un autre monde imposé à travers une rupture violente. Il choisit de faire jouer tous les possibles, ici et maintenant. Il veut s’adapter au monde pour mieux le transformer à travers l’action démocratique.

 Notre socialisme pragmatique est un socialisme de terrain: il se fonde sur les réussites et les expérimentations entreprises à toutes les échelles.
Loin des slogans et des postures, nous affirmons que le seul socialisme qui vaille est celui des actes. 
 

 
 

A l’image de la social-démocratie d’Europe du Nord, nous devons inventer un compromis à la française entre l’expression des libertés individuelles et la nécessité des régulations collectives. Tel est le sens de notre socialisme « libéral » défendant les libertés, appelant à la responsabilité partagée et garantissant la justice et les solidarités.

 Parce que nous sommes réformistes, nous voulons partir des rapports sociaux et économiques tels qu’ils sont.

 

Socialistes, nous refusons la société de marché et l’apologie ultralibérale, déréglée, de la compétition individuelle. L’économie de marché et le capitalisme, créateurs de richesse, sont à la fois le meilleur et le pire. A nous, réformistes, de favoriser le meilleur grâce à l’instauration de régulations appropriées. A nous de construire une société solidaire, de bien-être partagé.

 

Nous croyons à l’action volontariste d’une puissance publique rénovée tout autant que nous croyons en la mobilisation de tous les acteurs sociaux et économiques. Nous voulons un socialisme qui marche sur ses deux jambes : celle de l’action collective et républicaine conduite par une puissance publique rénovée et celle des dynamiques sociales et économiques.  

 

Résolument européens, convaincus des bienfaits que peut apporter une mondialisation régulée, mise au service des peuples, nous défendons l’internationalisme cher à la tradition socialiste.

 

Oui à une croissance fondée sur l’innovation et l’investissement, nous donnant les moyens de garantir nos solidarités. Oui à de nouvelles protections professionnelles, à un nouveau compromis entre sécurité et mobilité, adaptés à la mondialisation. Oui au rôle accru des corps intermédiaires, à l’action des partenaires sociaux, aux vertus de la négociation et de l’accord au plus près des réalités. Oui, plus largement, à une souveraineté partagée : souveraineté accrue des territoires, rénovation des institutions politiques et de la pratique démocratique, réforme de l’Etat mis au service des citoyens et des usagers. Oui à ce socialisme qui souhaite recréer avec volontarisme la solidarité sociale et territoriale, un socialisme qui veut réduire les inégalités de destin, de condition et de traitement, qui souhaite garantir et rénover les services publics. Oui à un nouveau pacte républicain, à une République nouvelle unie dans sa diversité. 

 

Rénovant nos outils d’analyse et d’action, nous appelons également à la rénovation de la structure et de la vie de notre parti.
Nous ne pouvons être en prise sur le monde d’aujourd’hui, en capacité de propositions, si nous ne sommes pas traversés par toute la diversité de la société.

 

Réformisme et Rénovation, pour un socialisme en marche ! 

 

Le réseau R2 réunira tous ses sympathisants, le samedi 26 août 2006 à La Rochelle.


Rejoignez-nous afin que nous évoquions ensemble la transformation de notre réseau en courant du Parti Socialiste. Nous avons l’ambition de nourrir le programme de notre futur(e) candidat(e) et de proposer de nouvelles orientations à notre parti lors du prochain congrès.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article