Le choc : Bockel secrétaire d'Etat

Publié le par Réformisme et rénovation

Réformisme et rénovation n'est nullement engagé par le choix personnel de Jean-Marie Bockel, qui se place ainsi hors du PS.

Nous avons pour ambition et espoir de participer à sa rénovation profonde dans les mois à venir.


Notre mouvement réfléchit actuellement à son avenir.

Certains suivront Bockel dans son aventure, en constituant un think tank social-libéral apolitique.

D'autres continueront à réfléchir et discuter dans le cadre du PS et de ses enjeux.
Socialisme et liberté


Publié dans actualité R2

Commenter cet article

Yassinecgc94 29/06/2007 00:52

Bonjour,Je trouve cette déscion de Monsieur Bockel triste. Il faut essayer de le résonner si c'est encore possible. On a besoin de lui et de Kouchner !

Tonton 22/06/2007 17:22

Bonjour,Je vous trouve très sévère avec M. Bockel, qui était le seul dirigeant à porter une voix de rénovation valable au sein du Parti Socialiste. On peut comprendre que cet homme ait été trop déçu par son parti et sur le plan humain, rien ne vaut l'impression de faire avancer ses idées plutôt que de les seriner sans écho. Pourtant, ce n'est pas parce qu'il est parti que la voix blairiste doit s'éteindre au PS. Nous devons la mettre en avant. Je propose un lien entre mon blog et le vôtre pour lier nos réflexions sur l'avenir de la gauche.Qu'en dites-vous?Cordialement,L'auteur du blog http://mitterrand.2007.over-blog.com

fabrice 20/06/2007 11:06

Bonjour,
Adhérent PS depuis peu, j'ai envie de contribuer au développement à un courant réformiste au sein de ce parti.
Je pense que la décision de Bockel qui rejoint un gouvernement ni social, ni libéral, ni blairiste, mais bien un gouvernement de classe, soucieux de protéger les rentes et les positions acquises, doit être interprété comme une aventure personnelle.
Cet événement  va être bien sûr utilisé par les conservateurs de la gauche pour décrédibiliser les réformistes du PS.
Je pense que tous les réformistes de ce Parti doivent réagir rapidement. Pour ma part je suggèrerais une fusion de votre courant avec le courant "Nouvelle voix".
Amitiés socialistes
Fabrice.
 
 

Réformisme et rénovation 20/06/2007 20:10

Nous avons déjà eu des contacts avec le courant nouvelle voix, qui prône une rénovation du PS proche de nos idées. Mais il s'est durant la campagne rangé derrière Ségolène Royal, dont il constituera peut être l'ossature du courant. Nos membres sont partagés, certains sont impliqués dans DA, d'autres à SD, d'autres veulent dépasser ces courants ou les réunir...La réflexion en cours n' est pas terminée.

DEVAUX St鰚ane 20/06/2007 09:25

Bonjour
je rejoins takéo sur ce sujet.
je suis très décu par cette nouvelle. Je ne soutiendrais pas une girouette politique.
Je continue à croire que les idées sociales-démocrates et libérales peuvent être représentées au PS et je continueraient à me battre pour cela. Mais il est hors de question de soutenir une traitrise comme cela.
Merci de nous répondre.
http://solidaritesetlibertes.over-blog.com
 

Réformisme et rénovation 20/06/2007 20:06

Réformisme et rénovation se retrouve effectivement dans la définition que vous suivez. JMB ne faisait pas partie de notre groupe. Il ne nous a pas consulté pour prendre sa décision.Cela nécessite une réflexion sur notre avenir, sans lui probablement. Entre think-thanks et groupe plus politique, proche de Ségolène ou de DSK, ou autonomes, plusieurs options sont ouvertes.

Takéo 20/06/2007 00:10

M'étant trompé d'article, je reposte ce commentaire, rédigé dans les commentaires de l'article précédent, et à destination de JM Bockel
M. Bockel, vous venez de trahir votre mouvement et de le condamner pour longtemps. En partant au gouvernement, vous allez stigmatiser tous ceux qui au PS se battaient pour une refondation et une vraie rénovation libérale. Ils vont être assimilés à des traitres grâce à vous. On va leur dire longtemps "vous êtes comme Bockel, vous n'êtes pas la droite du PS, vous ETES de droite
Sur votre blog je lis ceci:
"Le courant Réformisme et rénovation (R2) a fait le choix d'agir dans et par le PS, pour le rénover de l'intérieur. Nous nous sentons pleinement au coeur de la gauche, de la gauche européenne, de la gauche de demain. Il s'agit de nous faire connaitre dans le Parti Socialiste, et là où nous sommes nous arrivons à dédiaboliser notre socialisme pragmatique, européen, libéral.
Que de belles intentions. Mais c'est dans ce genre de cas qu'on voit la réalité. Vous n'êtes pas un modernisateur, juste un opportuniste qui est parti au premier ministère que l'on vous a proposer.
Si je respecte profondément les militants de votre ancien courant au PS, je crois que la politique a définitivement besoin de se débarasser des gens comme vous, dont la malhonnêteté intellectuelle et le manque de respect des militants sont les principaux traits.
J'ose espérer que ce message ne sera pas censuré et vous sera transmis.