L'appel au centre de Jean-François Pascal

Publié le par Réformisme et rénovation

L’appel au centre


Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle placent le
centre devant ses responsabilités. Une troisième force est née. Si
elle souhaite faire vivre notre démocratie, elle ne peut se contenter
de revendiquer sa liberté.

S’affranchir de l’Etat UMP a certes constitué un premier pas décisif.
François Bayrou doit aller au bout de cette démarche : ne plus
mécaniquement faire alliance avec la droite. Le cordon ombilical est
coupé, l’âge adulte est là.

Au-delà de son autonomie, désormais conquise et reconnue, le centre
doit s’engager dans une démarche constructive. Nous attendons qu’il
apporte sa pierre à la politique de réformes dont notre pays a tant
besoin.


Cet engagement du centre doit se faire sur des valeurs et des
projets. Après s’être vivement démarqué de la rupture Sarkozyste,
après avoir dénoncé une France brutale prête à toutes les divisions,
François Bayrou peut aujourd’hui faire le choix d’un changement
apaisé et d’une France solidaire.


Ce choix a pour nom Ségolène Royal.

Le nouveau centre a vocation à travailler avec la nouvelle gauche !

Ouvrons les yeux : Ségolène Royal n’est pas la gardienne du temple
d’un socialisme de jadis. Elle refuse la rhétorique idéologique, elle
rompt avec le tout-Etat, avec la culture de la dépense et de la
redistribution irresponsable. Elle propose, au contraire, une
synthèse entre le réalisme économique, la crédibilité budgétaire et
l’ambition sociale, le volontarisme public. Une synthèse entre les
libertés et les solidarités.

Voilà le chemin d’une France réconciliée, d’un changement partagé !


Sans rien céder sur ses valeurs, sur son autonomie, le nouveau centre
à vocation à travailler avec cette gauche nouvelle, moderne et
efficace, qui ne renonce pas, qui ne cède ni sur ses ambitions ni sur
son réalisme.

Tous les centristes qui souhaitent libérer les énergies, garantir les
solidarités, défendre la justice et porter l’ambition européenne,
trouveront dans le pacte présidentiel un écho à leur engagement.

Les conditions sont  réunies, non pour une nouvelle allégeance, mais
pour un partenariat critique, respectueux des différences comme des
convergences.


Aujourd’hui, nous avons en partage un discours de vérité et de
responsabilité conciliant l’efficacité économique et la justice
sociale, la mise en mouvement de la société et des territoires ainsi
que la rénovation démocratique.

Oui, Ségolène Royal porte l’exigence d’une politique par la preuve,
attentive aux résultats, à ce qui marche et à ce qui répond
effectivement aux besoins des Français.

Oui, elle défend le projet d’une économie de marché solidaire fondée
sur une croissance durable et innovante, sur la vitalité
d’entreprises responsabilisées, sur une politique de l’emploi
conciliant fluidité et sécurité, sur de fortes incitations favorables
à l’augmentation des salaires et à la résorption de la précarité.

Promotion de la solidarité sociale et territoriale, lutte pour
l’égalité réelle : l’ambition sociale de la gauche rejoint celle du
centre progressiste.

Oui, Ségolène Royal souhaite mettre en mouvement la société et les
territoires. Réformer l’Etat, le responsabiliser et l’évaluer, afin
notamment de garantir et rénover les services publics. Mais aussi
décentraliser, afin d’améliorer l’action publique en rapprochant et
responsabilisant acteurs et usagers. De nombreuses gauches
européennes, appuyées sur un centre démocrate et social, ont accompli
ces réformes dans l’intérêt de tous.

Oui, Ségolène Royale porte l’espoir d’une souveraineté partagée,
d’une rénovation de la démocratie sociale, économique et politique.
Syndicalisme rénové, participation des salariés, généralisation des
accords contractuels, reconnaissance accrue du rôle du Parlement,
plus juste représentation de la société française, nouveaux outils et
droits conférés aux citoyens : voilà des leviers partagés pour donner
à notre démocratie toute sa vitalité.

Enfin, l’ordre juste de Ségolène Royal refonde notre pacte social.
Responsabilisation, refus de l’assistanat et de la victimisation,
échange des droits et des devoirs, nouvelles sécurités, République
unie dans sa diversité, France plurielle, ouverture à l’Europe et au
monde : autant de valeurs et d’outils garants de la cohésion sociale
et nationale.

Autour du pacte présidentiel et de sa candidate, une large coalition
doit se construire. Unis nous assurerons notre succès le 6 mai et
nous proposerons aux Français une majorité présidentielle capable de
réformes efficaces et partagées.

Camarades centristes, encore un effort pour être révolutionnaires :
soyez réformistes avec nous !


Jean-Francois PASCAL

Délégué National du Parti Socialiste
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

arnaud 30/04/2007 23:08

Faites passer cet article en masse sur vos blogs et autour de vous

Les économies de Ségolène Royal depuis son arrivée à la tête de la Région Poitou Charentes

Depuis son arrivée à la Région, Mme Royal a mis la Région à la diète et a supprimé tous les privilèges de l'époque Raffarin qui aura tout de même duré trente ans.

- Indemnité des conseillers généraux: 100 000 euros : supprimé
- Fonctionnement groupe politique: 50 000 euros: supprimé- Campagne de communication: 980 000 euros: supprimé- Restauration: 200 000 euros: supprimé- Brochette de l'été: 75 000 euros: supprimé- Fête du pain: 50 000 euros: supprimé- Galette primere: 50 550 euros: supprimé-Quatre véhicules sur 14 de la Région: supprimé

Ce qui fait qu’au total, Madame Ségolène Royal a économisé 1 505 550 euros

soit 1 million d'euros + 505 550 euros économisés grâce à Mme Royal.

Cet argent est depuis utilisé pour des projets utiles comme:
-Le TER à 1 euro
- Chèques livres qui permettent aux familles d'avoir leur livre scolaire gratuit.- Contrat Tremplin (déjà plus de 3000 emplois créés dans la région)- Matériel pour les lycées (comme matériel informatique)- Mise en place de la démocratie participative- Mise en place des budgets participatifs (dans les lycées par exemple.)

Tout ce qui est marqué ci-dessus à été reconnu par l'UMP et par toute la classe politique comme étant la vérité, article paru dans le journal La Nouvelle République.
J'ai ouvert un blog politique sur http://desirsdavenir86000.over-blog.net/
Pourriez vous mettre un lien vers mon blog s'il vous plaît!!! Merci d'avance

Ark EvoluVeur 27/04/2007 22:54

APPEL aux partisans des autres tendances- appel aux socialistes et aux dégoutés de la politique
                 Le 6 mai, amis socialistes et déboutés, nous jouerons plus qu'un rôle d'arbitre...nous nous exprimerons dans la même ligne qu'au premier tour !
Certains iront vous retrouver... Vous êtes dans une certaine vérité,un appareil assez positif.
Mais le fait pour nous, d'avoir choisi de voter pour une nouvelle politique, non-alternante fait que nous voterons aussi massivement par bulletin de VOTE ORANGE... Et oui, en fait nous n'avons pas un représentant. Nous nous sentons tous de plus en plus dans la même ligne de conduite humaniste et pragmatique...réaliste aussi...que F Bayrou.
            Nous savons combien il est douloureux de choisir comme d'habitude, sur des profils et influences familiaux... sous les contraintes du "moins pire", et nous affirmons dorénavant notre appartenance à un vrai parti, une alliance pour une nouvelle démocratie. Vous êtes parfois proches de nous, et vos idées sont parfois similaires, mais nous avons aussi des vues libérales (pas ultra-libérales !)... nous pensons que l'économie peut jouer un rôle... mais qu'elle ne doit pas soumettre l'homme... que de gagner sa vie n'est pas une vraie vie.... nous pensons que nous pouvons aujourd'hui poser notre choix d'un rassemblement des personnes... Ségolène, seule est très proche de F Bayrou, mais indépendemment du parti et de ses dogmes... F Bayrou est en effet notre représentant, mais il est humain avant tout, à l'écoute attentive et au jugement pondéré. Vous pensez à trop de modération, alors nous VOTERONS ORANGE pour montrer qu'un vote c'est aussi l'affirmation d'un peuple, d'une démocratie souverainne et non un appareil d'Etat, ni moins son instrument.
 
C'est pour cela aussi que nous vous demandons de soutenir cet effort commun.
 
Sortez du tout manichéen, du cyclique défaire/refaire; et de cette soit-disant représentation des Français par le mépris des partis ! Entrez dans notre idée d'un gouvernement fait d'hommes et de femmes capables de s'entendre intelligemment et non de camper sur des bases qui vacillent; SOCIALISTES ! OSEZ le VOTE ORANGE  !
___ Une part des extrèmes viendra nous rejoindre, pour faire comme nous; non pas pour s'abstenir, ni voter blanc ou nul...et se taire. Notre pari est ouvert ! Et vous êtes les bienvenus ! Ecoutons-nous pour écrire cette fois-ci, enfin, une nouvelle forme de démocratie partagée, constructive et novatrice. Vous avez les outils, la foi et la force: VOTONS ENSEMBLE ORANGE ! Pour ne pas être éteinds juste après les élections: vous pouvez vous faire entendre au second tour...VOTEZ ! et bien à vous !
-------Ark EvoluVeur

gilles 27/04/2007 19:54

 

Quel avenir  pour la France demain  avec
 l'élection systématique  de nicolas SARKOZY?
 
 
 Car  qui peut logiquement croire à gauche  que Ségolène ROYAL  puisse passer 

 sans le soutien inconditionnel  de François BAYROU?
 
 
 Qui peut croire  à une alliance  du centre avec l'extrême gauche à qui le nom même de Bayrou donne des boutons?
 
 Osons regarder  la réalité. sans Bayrou  la GAUCHE  va replonger  pour 5 mais sans doute "10 ans d'opposition mécanique"
 
L'élection  de SARKOZY  est imputable  tactiquement  à la Gauche,
 demain  personne ne pourra le constester  et la présence  de Nicolas pendant
 5 ou 10 ans  n'est plus une hypothèse  mais une réalité  à moins  que...
 
 Nous verrons cela au cours de  la troisième manche  avec les législatives, 
 car  l'emergence  d'un véritable centre avec plus  de 12 millions d'électeurs  aurait pour effet  la nomination  incontournable  de F BAYROU  comme premier ministre
  avec la participation logique  à son gouvernement  d'hommes  et de femmes d'ouverture  sociale
mais  surtout 
 la CONDUITE  D'UNE AUTRE POLITIQUE  DE RUPTURE 
 QUE CELLE PROMISE  PAR  NICOLAS SARKOZY.
 Il n'est pas encore trop tard,
 
la réponse sera alors à donner à la question :
 
 voulez vous ou non 10 ans  de présence de l'UMP  et de la politique  de RUTPURE  de Nicolas SARKOZY?
 
 Toute division  aurait alors  cette conséquence,   mais personne ne pourra dire qu'il ne savait pas, 
 ce sera alors  le choix  du peuple  et la vérification  de l'adage :"
 pour régner  il faut diviser."
 
Mais à l'inverse, l'union  ferait la force  et conduirait le Président demain à désigner le premier Ministre majoritaire à l'Assemblée Nationale.