Coup de gueule d'un militant face au paradoxe Bayrou

Publié le par Réformisme et rénovation


Il y a un vrai paradoxe dans la situation actuelle autour de M Bayrou.

L'engouement qu'il suscite répond à une vraie demande de pacification de la vie politique pour mener des réformes de fond car l'illusion chirac-sarkozy commence à rendre les français moins aveugles. La réforme est enfin une idée admise si elle est débattue, validée autour de choix clairs publics et menes dans le sens de la répartition des efforts.
Enfin !!!

De même, le discours de débauche de dépenses et de conservatisme social qui vient encore d'une fraction de la gauche décourage ceux qui à gauche ou même de centre droit/gauche aspirent à une pratique politique moderne, efficace, moins idéologique. Ségoléne y répond peu à peu mais le pari sur l'intelligence est une course de fond alors que le sprint va commencer.


Alors, dans ce contexte Bayrou l'opprimé des médias, l'isolé, le provincial anti-système qui représenterait l'homo politicus d'un nouveau genre, est :
1/ adulé par les médias sans que l'intéressé  qui dénonçait les télés comme pas deux n'y trouve à  redire ;
2/ dispensé d'expliciter son programme, au delà de ses un slogans ;
3/ dispensé de rendre des comptes sur son action ministérielle ;
4/ dispensé d'expliquer comment il peut gouverner depuis au moins 1975 d'abord avec le RPR  puis avec l'Ump et prétendre s'en détacher à 18 mois de la présidentielle alors que les différends sont ambigues, flous et toujours au final assez marginauxà l'exception de l'Europe;
5/ dispensé d'expliquer comment il gouvernera puisqu'il parait, selon le même Bayrou, que DSK a répondu à une question que Bayrou ne lui avait pas posé !!!.

Tout cela a un mot qui résume la stratégie de Bayrou : le POPULISME.
Je ne vois pas dans l'attitude de Bayrou depuis 3 semaines d'attitude de rassemblement. Je vois un personnage tout fier d'avoir trompé son monde en arrivant par là on on ne l'attendait pas.
Bravo pour l'habileté et aprés on fait quoi ???
Mr Bayrou ressemble à un enfant qui souffrirait de ne pas être pris en compte et qui préfére tout casser pour mieux se faire remarquer.
Bref, un nouveau 22 avril en ligne de mire.
Nous avons perdu 12 ans avec Chirac, faudra t-il en perdre 5 avec Mr Bayrou ?
Le Pen applaudit le scénariste Béarnais.


Dommage que Bayrou s'assoie ainsi sur une vraie espérance. Je suis sidéré que Bayrou ne parle pas d'europe à "j'ai une question à vous poser" .. C'était sa véritable originalité, le socle de ce qu'il pouvait représenter avant d'élargir par les jeux des 2 centres droit:gauche. Au lieu de cela, il sert un programme à 90% proche de celui de ségolène, et tient un discours qui tient davantage de la protestation que de la proposition et de la construction.

Il faut plutôt renforcer l'aile moderniste du PS et structurer autour de nous en assumant une alliance des verts au centre. DSK et Bockel ont donné les bonnes réponses : le changement c'est Ségolène qui le porte et si M Bayrou croit vraiment ce qu'il dit, il doit nous aider à consolider l'aile moderniste du PS et y prendre toute sa place plutôt que de jouer avec le feu au risque de tendre la perche aux extrêmes. Cela passe par la victoire de ségolène et la mise en orbite de cette stratégie partiellement aux législatives 2007 -qd cela sera possible-  et réellement aux municipales.

Philippe

Commenter cet article

arnaud 14/03/2007 14:14

J'ai ouvert un blog politique sur http://desirsdavenir86000.over-blog.net/ alors venez le voir et dite ce que vous en penser dans les commentaires pour que je l'ameliore, merci d'avance!!!!

marianne 12/03/2007 20:00

Tout simplement car Mélanchon and Co ne représentent plus grand chose.Et il y aura une ligne stratégique, définie par Royal, auquel ils se plieront ou partiront. D'ailleurs Royal voulait associer DSK plus étroitement à elle; mais finalement d'autres préféraient regrouper tout le monde d'abord, pour pas faire un ticket trop vite.De même, comment faire avec De Robien ministre actuel de l'ump? Ou tous les députés udf, dont certains ont rejoint Sarkozy, et dont les autres ont été élus avec les voix de la droite ?Pire, que ferra Bayrou ? S'il était au second tour contre Royal, il tenterait de gagner avec la droite, s'il était contre Sarko, il se lancerait avec la gauche ?...

lg 12/03/2007 18:27

Comment travailler avec Melenchon and Co .. quand ils attaquent DSK à toutes les occasions:
"Dominique Strauss Kahn pense faire une ruse très subtile en félicitant Bayrou d'avoir rompu avec Sarkozy pour mieux le mettre au défi ...de signer le pacte présidentiel de Ségolène Royal. Trois sottises en une. D'abord il confirme que Bayrou n'est plus le porteur d'eau de la droite classique. Ensuite il lui donne un brevet de gauche sous simple condition de signature. Enfin, il fait dans l'arrogance car la réplique pourrait être "pourquoi ne signez vous pas vous même le texte de Bayrou s'il est mieux placé que vous pour battre Sarkozy".Bref, tout faux. Tout à côté de la plaque. Avec de tels adversaires, bientôt Bayrou n'aura plus besoin d'amis."

http://www.jean-luc-melenchon.fr/


 

bernardo 12/03/2007 16:26

Arrêtons avec ces procès d'intentions. Je pense qu'aucun des candidats à la présidentielle, gauche, droite, centre ou extrêmes, ne fraude l'ISF... au moins par prudence. Arrêtons d'être plus bête que la bêtise que l'on dénonce.Quand à la phrase sur les riches, François Hollande s'en est expliqué de manière convaincante.

vince 12/03/2007 00:08

Pffff...Ne pas aimer les riches et frauder l'ISF c'est pas paradoxal ça?