La prise en charge concrète du vieillissement et de la dépendance

Publié le par Réformisme et rénovation

La prise en charge du vieillissement

  • L’augmentation de l’espérance de vie et le vieillissement des populations sont tels aujourd’hui que nous nous trouvons face à une situation inédite dans l’histoire. Il nous faut donc anticiper les évolutions et agir aujourd’hui pour ne pas nous trouver en situation d’urgence demain.

  • Le vieillissement de la population ne doit pas être uniquement conçu relativement à son coût pour la collectivité. Il est aussi un levier de développement. L’économie de la dépendance constitue un potentiel de création de richesse décisif. Les investissements immobiliers, la création d’infrastructures, le vivier de création d’emplois non délocalisables, le développement technologique au service des personnes âgées sont autant de pistes à creuser et de défis à relever.

  • La question du développement du lien social et des relations intergénérationnelles doit également être abordée. La capacité de mobilisation des personnes à la retraite pour des causes aussi diverses que l’insertion sociale et professionnelle, la création artistique, la transmission du patrimoine culturel est un atout formidable à l’heure de la crise des familles et de la ségrégation territoriale.

  • Notre objectif est de garantir le respect du choix de la personne âgée, le respect de sa dignité tout au long de son parcours de vie.

  • Nous devons rassembler l’ensemble des professionnels qui travaillent autour de ces personnes : secteur sanitaire, secteurs social et médico-social, mais aussi les opérateurs de transport, les bailleurs sociaux et tous les services publics qui font vivre au quotidien le lien social avec les personnes âgées isolées.



Propositions / Exemples

aspects administratifs et organisationnels


Proposition 1

  • Simplifier le dispositif institutionnel actuel en unifiant le pouvoir de décision, la stratégie et la gestion des deux secteurs sanitaire et médico-social au niveau régional (création d’Agences Régionales Sanitaires et Sociales). Assurer l’équité territoriale en confiant la déclinaison des orientations régionales au niveau départemental.

  • Rendre obligatoire la présence des Comités Locaux d’Information et de Coordination (CLIC) de niveau 3 sur tous les départements.

_____

Proposition 2

Systématiser les réseaux gériatriques régionaux qui regroupent tous les professionnels autour de la personne âgée.

Exemple

Mise en place d’un réseau gériatrique régional avec des déclinaisons départementales en Champagne-Ardenne.

_____

Proposition 3

Retravailler la grille AGGIR (grille permettant d’évaluer la dépendance des personnes âgées) de manière à mieux prendre en compte les besoins en personnels (à domicile et dans les établissements).

Exemple

Les SIIPS - Soins Infirmiers Individualisés à la Personne Soignée évaluent bien les besoins en personnel, non exclusivement les capacités des personnes soignées.

_____

Proposition 4

Définir un ratio de personnel minimum obligatoire dans les EHPAD (en distinguant le personnel professionnel intervenant auprès de la personne du personnel administratif).

Exemple

Fixer un ratio minimal de 0,65 (65 membres du personnel pour 100 résidents) par établissement : 0,35 pour les professionnels et 0,3 pour les administratifs.


_____

Proposition 5

Fixer un numerus clausus départemental pour les médecins généralistes et les spécialistes de manière à garantir l’équité territoriale en matière de couverture médicale.


_____

Proposition 6

Confier aux groupements de communes la compétence obligatoire de transport à la demande pour les personnes dépendantes isolées (sous condition de dépendance et de revenu). Forme possible : « ticket taxi » cofinancé par la structure intercommunale, l’Etat et la personne dépendante.

_____

Proposition 7

Inciter les communes et leurs groupements à mettre en place des Opérations Programmées de l’Habitat permettant de cofinancer les travaux d’adaptation des logements des personnes âgées.


Propositions / Exemples

aspects économiques et sociétaux

Proposition 1

Dans le cadre des pôles d’excellence, soutenir les projets de développement économique locaux axés sur l’innovation technologique au service de la dépendance. Les gains de qualité du service, de productivité des intervenants, de sécurité et les marchés potentiels en France et à l’étranger doivent constituer un axe de développement.

Exemple

Pôle domotique et santé à Guéret en Creuse

_____

Proposition 2

Systématiser dans les entreprises et les organismes publics la préparation à la retraite et diffuser l’information relative aux associations de bénévoles existantes et aux modalités de créations d’association.


Proposition 3

Instituer dans chaque département, via les Comités Départementaux de Personnes Agées (ou tout autre organisme en capacité), la création de « Banques de mémoire » qui permettent d’enregistrer les paroles et la mémoire des personnes âgées. L’organisation gagnerait à associer des écoles, collèges, lycées chargés de recueillir l’information et pourrait également associer des étudiants et professeurs d’Histoire.


Proposition 4

Développer des « campus » en faveur des personnes âgées, sur chaque département, qui regrouperait dans un même lieu des foyers logements, des services de proximité, des établissements pour personnes dépendantes ainsi que des résidences pavillonnaires pour des personnes plus jeunes. Il s’agirait de mutualiser les services à destination des personnes âgées, et d’assurer la mixité générationnelle.





La prise en charge du vieillissement


  • L’augmentation de l’espérance de vie et le vieillissement des populations sont tels aujourd’hui que nous nous trouvons face à une situation inédite dans l’histoire. Il nous faut donc anticiper les évolutions et agir aujourd’hui pour ne pas nous trouver en situation d’urgence demain.


  • Le vieillissement de la population ne doit pas être uniquement conçu relativement à son coût pour la collectivité. Il est aussi un levier de développement. L’économie de la dépendance constitue un potentiel de création de richesse décisif. Les investissements immobiliers, la création d’infrastructures, le vivier de création d’emplois non délocalisables, le développement technologique au service des personnes âgées sont autant de pistes à creuser et de défis à relever.


  • La question du développement du lien social et des relations intergénérationnelles doit également être abordée. La capacité de mobilisation des personnes à la retraite pour des causes aussi diverses que l’insertion sociale et professionnelle, la création artistique, la transmission du patrimoine culturel est un atout formidable à l’heure de la crise des familles et de la ségrégation territoriale.


  • Notre objectif est de garantir le respect du choix de la personne âgée, le respect de sa dignité tout au long de son parcours de vie.


  • Nous devons rassembler l’ensemble des professionnels qui travaillent autour de ces personnes : secteur sanitaire, secteurs social et médico-social, mais aussi les opérateurs de transport, les bailleurs sociaux et tous les services publics qui font vivre au quotidien le lien social avec les personnes âgées isolées.




Propositions / Exemples

aspects administratifs et organisationnels



Proposition 1

Simplifier le dispositif institutionnel actuel en unifiant le pouvoir de décision, la stratégie et la gestion des deux secteurs sanitaire et médico-social au niveau régional (création d’Agences Régionales Sanitaires et Sociales). Assurer l’équité territoriale en confiant la déclinaison des orientations régionales au niveau départemental.


  • Rendre obligatoire la présence des Comités Locaux d’Information et de Coordination (CLIC) de niveau 3 sur tous les départements.

_____

Proposition 2

Systématiser les réseaux gériatriques régionaux qui regroupent tous les professionnels autour de la personne âgée.

Exemple

Mise en place d’un réseau gériatrique régional avec des déclinaisons départementales en Champagne-Ardenne.


_____

Proposition 3

Retravailler la grille AGGIR (grille permettant d’évaluer la dépendance des personnes âgées) de manière à mieux prendre en compte les besoins en personnels (à domicile et dans les établissements).

Exemple

Les SIIPS - Soins Infirmiers Individualisés à la Personne Soignée évaluent bien les besoins en personnel, non exclusivement les capacités des personnes soignées.


_____

Proposition 4

Définir un ratio de personnel minimum obligatoire dans les EHPAD (en distinguant le personnel professionnel intervenant auprès de la personne du personnel administratif).

Exemple

Fixer un ratio minimal de 0,65 (65 membres du personnel pour 100 résidents) par établissement : 0,35 pour les professionnels et 0,3 pour les administratifs.


_____


Proposition 5

Fixer un numerus clausus départemental pour les médecins généralistes et les spécialistes de manière à garantir l’équité territoriale en matière de couverture médicale.


_____


Proposition 6

Confier aux groupements de communes la compétence obligatoire de transport à la demande pour les personnes dépendantes isolées (sous condition de dépendance et de revenu). Forme possible : « ticket taxi » cofinancé par la structure intercommunale, l’Etat et la personne dépendante.


_____

Proposition 7

Inciter les communes et leurs groupements à mettre en place des Opérations Programmées de l’Habitat permettant de cofinancer les travaux d’adaptation des logements des personnes âgées.



Propositions / Exemples

aspects économiques et sociétaux


Proposition 1

Dans le cadre des pôles d’excellence, soutenir les projets de développement économique locaux axés sur l’innovation technologique au service de la dépendance. Les gains de qualité du service, de productivité des intervenants, de sécurité et les marchés potentiels en France et à l’étranger doivent constituer un axe de développement.

Exemple

Pôle domotique et santé à Guéret en Creuse


_____

Proposition 2

Systématiser dans les entreprises et les organismes publics la préparation à la retraite et diffuser l’information relative aux associations de bénévoles existantes et aux modalités de créations d’association.



Proposition 3

Instituer dans chaque département, via les Comités Départementaux de Personnes Agées (ou tout autre organisme en capacité), la création de « Banques de mémoire » qui permettent d’enregistrer les paroles et la mémoire des personnes âgées. L’organisation gagnerait à associer des écoles, collèges, lycées chargés de recueillir l’information et pourrait également associer des étudiants et professeurs d’Histoire.


Proposition 4

Développer des « campus » en faveur des personnes âgées, sur chaque département, qui regrouperait dans un même lieu des foyers logements, des services de proximité, des établissements pour personnes dépendantes ainsi que des résidences pavillonnaires pour des personnes plus jeunes. Il s’agirait de mutualiser les services à destination des personnes âgées, et d’assurer la mixité générationnelle.

Les chantiers de la prise en charge du vieillissement :

le pari du developpement


*Eléments quantitatifs

La mesure du vieillissement des populations a plusieurs dimensions :

  • l’augmentation de la part des personnes de plus de 60 ans dans la population totale ;

  • l’augmentation de la capacité de vieillissement des personnes âgées aujourd’hui de plus de 50 ans ;

  • l’augmentation continue de l’espérance de vie qui concerne les nouveaux-nés (en France aujourd’hui : 75,9 ans pour les hommes et 83,5 ans pour les femmes).


Les données suivantes donnent la mesure de l’évolution et de son accélération.


France métropolitaine

Moins de 20 ans

20 ans à 59 ans

60 ans ou plus

dont 75 ans ou plus

1901

34,3

53,0

12,7

2,5

1950

30,2

53,6

16,2

3,8

2007

24,7

54,0

21,3

8,4

2020

23,7

50,1

26,2

9,1

2050

21,9

46,2

31,9

15,6


Source : INSEE


Une conclusion simple : le vieillissement global des populations implique une évolution importante de l’organisation sociale pour assurer la bonne prise en charge de ce phénomène : en tirer partie, non le subir.

Nous nous intéressons ici plus particulièrement à la prise en charge des personnes âgées dépendantes.


*Les secteurs affectés par cette évolution

Potentiellement, l’ensemble des secteurs et des volets de l’organisation sociale subissent l’effet de ce phénomène démographique.

Toutefois, dans certains domaines, les impacts sont plus directs, plus importants et mettent en jeu le rôle des pouvoirs publics en tant que producteurs d’ordre social :

  • les retraites ;

  • les secteurs de la santé et du médico-social.

Dans une moindre mesure :

  • les transports ;

  • le logement ;

  • les loisirs et le tourisme.


Nous nous intéressons ici plus particulièrement aux questions suivantes : les secteurs de la santé et du médico-social, des transports et du logement.


*Problématique générale

La principale tendance qui détermine les réflexions et diverses propositions d’amélioration de la prise en charges des personnes âgées est l’individualisation de la prise en charge.

Elle a pour principaux corollaires d’envisager le vieillissement des personnes à partir de la notion de « trajectoire », pour éviter les ruptures brutales d’une part ; de faire intervenir des équipes pluridisciplinaires autour des personnes âgées d’autre part.


*Principaux enjeux de ces secteurs par rapport à la prise en charge des personnes âgées


1) Secteur de la santé et du médico-social:


La problématique de ces secteurs est la suivante :

La plupart des départements ont mené une forte politique en faveur du maintien des personnes âgées à domicile pour deux raisons :

  1. c’est généralement le choix des personnes ;

  2. le coût du maintien à domicile est estimé comme inférieur à une prise en charge dans un établissement.

Cette politique a eu deux implications principales :

  1. les personnes sont de plus en plus dépendantes chez elles, d’où une augmentation de la taille des services d’aide à domicile et des coûts de l’APA ;

  2. les personnes entrent de plus en plus tard dans les anciennes « maisons de retraite » (aujourd’hui EHPAD), donc de plus en plus dépendantes, impliquant une médicalisation accrue de ces établissements et la difficulté d’y maintenir une animation.


Les principaux problèmes aujourd’hui rencontrés sont :

  • le manque de coordination entre les deux secteurs, le manque de « filières gériatriques » ainsi que de « réseaux gériatriques » ;

  • la difficile anticipation de l’impact de l’accroissement du nombre de personnes dépendantes et de leur niveau de dépendance sur le financement de l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie (fin 2006, environ 1 million de bénéficiaires en France et un montant d’environ 4,3 milliards d’euros – source DGCL) ;

  • le non-remplacement de médecins généralistes et le manque de spécialistes (gériatres, psychologues, ergothérapeutes, diététiciens) dans de nombreux territoires (les disparités se mesurent à l’intérieur des régions) ;

  • la gestion des services des urgences et le gestion des personnes âgées dans les services non gériatriques ;

  • l’outil d’évaluation de la dépendance des personnes ne permet de leur affecter le niveau d’aide dont elles ont effectivement besoin qu’imparfaitement ;

  • le manque de places en Services de Soins Infirmiers à Domicile et leur inéquitable répartition sur certains territoires.


Par ailleurs, toujours dans le domaine de la santé et de la prise en charge sociale et sanitaire, les points suivants ont déjà fait l’objet de prises de décision politiques mais nécessitent une vigilance particulière :

  • la prévention au sens large (prévention des chutes, dénutrition, etc.) ;

  • le diagnostic précoce et la bonne prise en charge des personnes atteintes de démence (maladie d’Alzheimer et maladies apparentées). On estime qu’en 2020, plus de 1,2 millions de personnes seront atteintes de démence et qu’en 2040, ce chiffre atteindra plus de 2 millions ;

  • la formation continue des personnes intervenant dans les établissements et à domicile.


2) Secteurs du transport et du logement


Problématique spécifique en lien avec les personnes dépendantes :

La politique de maintien à domicile menée par les pouvoirs locaux doit nécessairement s&rsqu

Commenter cet article