Le choix du vote : DSK

Publié le par Réformisme et rénovation


Après plusieurs mois d'hésitations, d'abord plutôt favorable à Ségolène Royal, puis à Dominique Strauss-Kahn avec son affirmation sociale-démocrate, j'ai hésité.
Notamment face à la violence de certaines attaques de partisans de DSK qui montraient une certaine incompréhension du phénomène, et de sa profondeur (ce n'est pas seulement un phénomène médiatique ou sondagier ), ou encore à nouveau une certaine tiédeur de DSK.

Par ailleurs, d'un point de vue politique, j'aimerai bien que DSK soit devant Fabius. Pourtant , s'il y a un deuxième tour Ségolène-Fabius, au moins il y aura un choix clair, une défaite nette de Fabius je le pense. Un deuxième tour Ségolène-DSK me posera problème : il y aura nécessairement une surenchère à gauche pour capter les partisans de Fabius, ou une alliance pseudo anti-Royal que je ne cautionnerai pas.


Mais le temps des hésitations s'achève. Le vote approche. Aujourd'hui, Ségolène Royal est parfois allée trop loin dans ses propositions je pense : carte scolaire et jurys citoyens, mal expliqués. Pour corriger le tir, elle court aujourd'hui sur la gauche, en soutenant à demi-mot José Bové, ou les destructions de champs OGM, ou reprend ce que l'on ne voulait plus, un vocabulaire marxisant "de campagne", d'opportunité. ( DSK a lui aussi récemment dit qu'il était anti-libéral, il est vrai )...

Depuis un certains temps, tout en défendant fréquemment les propositions de SR sur des forums ou dans des discussions, je penche vers DSK.
Et bien je suis tombé : j'ai pris ma décision, les débats ont eu lieu, et je voterai donc DSK.

Pour que la force de ses idées dans le parti soit affichée, pour qu'il soit au second tour déjà. Ensuite nous jugeront sur pièce qui nous décevra le moins en essayant d'attirer les partisans de Fabius et Mélenchon.

Certaines propositions et la dynamique portées par Ségolène Royal sont intéressantes.
Elle est souvent convaincante. Dans tous les cas, même si elle ne gagnait pas, tout ce qui est bon devra être gardé, repris, par nous, par le PS.


Espéront que l'élan rénovateur de l'une et le positionnement réformiste de l'autre réussiront à s'allier pour construire le parti socialiste de demain. Nous aurons tous notre rôle dans ce travail.

Romain Janhsen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article