Le PS vu du modem.

Publié le

Suite à mon interrogation sur le modem, j'ai trouvé un article intéressant sur le PS vu du modem.
Je pense cependant que sa vision n'est pas tout à fait exacte. Voici :

Le PS ne changera pas. Jamais. Il faudra bien s’y faire…

Le parti socialiste n’est pas divisé en deux clans opposés: d’un côté les socio-démocrates, réalistes, raisonnables et de l’autre, les socialistes à la mode de papa, archaïques et dépassés. La frange archéo-socialiste, représentée par le sympathique sénateur Mélenchon, ne représente quasiment rien au sein du parti socialiste.  La grande majorité des militants et des élus socialistes n’a pas grand chose à voir avec cette gauche là. C’est juste un élément du folklore du parti. De ce fait, un scénario à l’allemande, avec une scission et la création d’un parti à la gauche du PS me semble de plus en plus improbable… Par conséquent aussi, un rapprochement de l’aile modérée du PS avec le centre rénové s’éloigne de plus en plus.

suite ici

Voici ma réponse sommaire :

Analyse intéressante, mais finallement assez superficielle alors qu'elle partait bien.

-non, les valeurs et les courants de pensées existent bien au PS : les courants sont à la fois de réels lieux de pensée et de distinction, que des structures de promotion interne

-le PS que tu décris n'existe pas : celui qui a abandonné la  politique économique et sociale au profit du sociétal, c'est seulement ce que représente en partie Ségolène Royal (et le modem souvent aussi)

-tu fais d'une situation transitoire un état de fait.


Pour moi il y a trois PS :

-celui de Valls-Royal, qui axe sa réflexion plus sur les problèmes sociétaux et des réponses programmatiques et tactiques, moins politiques. (ainsi, une coalition du modem à la lcr...) Leur adaptation signifie souvent un rattrapage vers la droite.

-celui de DSK-Delanoë-Aubry et quelques fabiusiens modérés : ils ont une vrai vision politique, veulent reconstruire une alternance crédible sur le fond, avec une cohérence globale du projet, mais clairement réformiste et social-démocrate.
Des alliances avec le modem sont envisageables dans certaines conditions mais pas automatiques...

-les guesdistes, minoritaires, Mélanchon, Emmanuelli, Lieneman... Pas d'alliance avec le modem, front de classe... Verraient bien un Die Linke à la française.

Publié dans Rénovation du PS

Commenter cet article