Modem : quelques questions que l'on doit se poser... (1)

Publié le

Ces questions qui nous travaillent, sans doute y est t-il confronté lui aussi. Désormais il nous oblige à les lui poser ou les lui opposer. En effet le PS est entré en discussion, en de nombreux endroits, avec le modem, à l'occasion de ces municipales.

Cela peut entrainer des tensions et des interrogations dans le parti. Bien sûr certaines sont d'ordre tactique, ou relèvent du réflexe dogmatique. Pourtant nous ne devons pas les balayer par principe. Il s'agit bien là d'une reconfiguration du paysage politique, porteuse de risques comme d'opportunités.

 

Qu'est-ce que le modem ?
 

1 De l'udf au modem

2 Qu'est-ce aujourd'hui ?

3 Vers où se dirige le modem ?
 

Quel doit être le positionnement du PS vis à vis de celui-ci ?

1 La pratique nouvelle et décomplexée d'alliances municipales avec le modem

2 Risque ou opportunité pour le PS ?



Qu'est-ce que le modem ?
 

1 De l'udf au modem
 

Suite à l'élection présidentielle le parti de notables de centre droit qu'était l'UDF a entamé sa mue. Depuis quelques années déjà, il s'était distingué du ralliement systématique au grand parti de droite, qui avait essayé de le nier, de le réduire.

Le parcours inattendue de François Bayrou était la conséquence en partie de son talent et son message propre, mais aussi (surtout?) des craintes générées et des insuffisances supposées des deux principaux candidats, au style atypique et dérangeant.

Il a suscité un engouement certain, qui s'est traduit par des adhésions massives et une nouvelle ambition : le centrisme autonome et l'élection présidentielle.

Pourtant, de nombreuses difficultés vont entraver la marche de ce parti : l'évolution rapide de la ligne de François Bayrou a ainsi aggloméré des partisans assez différents. L'UDF d'hier, sages bourgeois de province giscardiens, centre-droit barriste, historiques CDS, la tradition chrétienne et paternaliste, le fonctionnement notabiliaire... et le modem bayrouiste de la campagne présidentielle, jeunes anti-sarkozystes, adeptes du débat et de la démocratie directe, anciens verts ou PS, extrêmes centristes.. ainsi que plein d'autres, attirés par la lumière, par la personne de Bayrou, par une forme d'apolitisme engagé ni droite-ni gauche...

Rapidement de nombreux élus ont rejoint Sarkozy, entre les deux tours notamment, puis le nouveau centre à l'occasion de la préparation des municipales et des cantonales, souvent car c'était leur famille de pensée, et qu'ils avaient été élus sur ce positionnement. Mélange de conviction et de stratégie électorale.

Les confrontations locales, les tensions, le flou, ont également pu décourager certains de ces nouveaux adhérents. Tout comme au PS, dans une moindre mesure sans doute, l'assiduité de ces nouveaux a fondu, ainsi que leur nombre.

A l'approche des municipales, l'image donnée par le parti centriste est décevante. Cependant l'état encore convalescent du PS et la dégradation de la côte de l'UMP permettent à son projet de subsister à moyen terme.

(à venir : 
-le modem, qu'est-ce aujourd'hui ?
-vers quoi se dirige le modem ?
-les nouveaux rapports entre PS et modem
-risque ou opportunité pour le PS , comment agir ?)

Publié dans Politique nationale

Commenter cet article

JP 01/03/2008 16:45

je trouve très "constructif" que des membres du ps s'interessent au MoDem. mais reconnaissez que vos termes nous destinent à votre conclusion à un parti "centriste" décevant, dont les adhérents fondraient.nous pouvons, vous et nous, nous montrer constructifs en indiquant sur nos blogs respectifs le nom de l'autre.ensuite, comme je vous l'ai indiqué sur notre blog, le MoDem s'est créé en tant que parti démocrate, il dépasse l'udf d'hier.c'est au ps de faire sa mue, de ne plus s'allier aux communistes ou autres extrêmistes, clarifier ses positions sur l'europe, la réforme de l'état, l'éducation, etc...je vous propose aussi de lire un billet que nous avions rédigé sur la sociologie du MoDem ("MoDem, coït post mortem de l'UDF").  je crois que vos lecteurs, membres du ps, seraient étonnés de voir cette évolution. évolution qui par contre met en demi teinte un ps qui se recroqueville sur un électorat vieillissant, dont les catégories socio-professionnelles sont de moins en moins diversifiées.je suis un MoDem en attente d'un partenariat avec un ps moderne et responsable.

fred K 29/02/2008 10:58

Il y a des socialistes bizarres... Je ne les ai jamais rencontrés.C'est comme si je prenais modèle sur Jean Lassalle pour le modem. Il a voté non sur le traité de Lisbonne, il fait des grèves de la faim et change en béarnais à l'assemblée...Je ne pense pas que le modem se limite à cela.

vincent 15 29/02/2008 07:42

J'ai déjà entendu dire par des socialistes que le but du PS c'était une société communiste par la réforme.

fred K 27/02/2008 21:07

Marxistes ??

vincent 15 27/02/2008 14:30

BonjourJe suis d'accord avec Antonin (comme souvent ;) ) Le modem n'est pas centriste, tout simplement parce que nous trouvons cela réducteur de considérer la vie politique comme une échelle en une seule dimension.Alors oui certains se disent centristes, car ils revendiquent le fait d'être ni de droite ni de gauche. Mais pour moi la droite et la gauche ne veulent plus rien dire actuellement, et les schémas classiques s'effritent, on peut voir des alliances UMP-PS locales ou nationales de plus en plus souvent. Ce ne sont que des raliement souvent mais cela prouve qu'il n'y a plus vraiment de droite et de gauche. Certaines divisions entre gens d'un même parti sont plus importantes qu'avec des gens d'autres partis, et je pense qu'une clarification de la vie politique devrait avoir lieu.Le positionement du modem est clair : humanisme, démocratie et développement durable, même si certains militants semblent l'oublier.En ce qui vous concerne, il existe encore des incertitudes, êtes vous sociaux démocrate? Ou bien Marxistes?Il existe ce genre d'incertitudes dans tout les grand mouvement pçolitiques (quelle est le positionement de l'UMP?) et je pense que cela ne durera plus longtemps.